Fleuve Cetina

Mystérieuse et vraie beauté calcaire pas encore suffisamment explorée, elle est la plus grande rivière de Dalmatie centrale. Le labyrinthe sans fin de ses cours d'eau souterrains intrigue les plongeurs et les chercheurs, mais la reine claire et froide ne s'en soucie pas, elle ne fait que consolider dignement ses champs, elle abreuve les gens et les trésors, elle fait tourner les turbines hydroélectriques et moud les grains précieux sous les roues de pierre des moulins...

La Cetina prend sa source à 385 mètres au dessus du niveau de la mer, sur les versants nord-ouest du Mont Dinara, près du village Cetina, a 7 km au nord de Vrlika. Il existe en tout huit sources, dont la plus grande, Glavasevo jezero (le lac de Glavas), est profonde de 130 mètres. Au-dessus de la source, à une centaine de mètres, se trouve l'ouverture de la grotte Gospodske pećine. Elle a servi d'habitat à différentes époques. Les rives et les pentes environnantes des montagnes qui entourent la Cetina, sont très riches en sites archéologiques. Dans les décombres et la boue, les archéologues ont fait de nombreuses trouvailles précieuses, témoins vivants de leurs temps, exposées, de nos jours, au Musée de la région de la Cetina à Sinj.

L'étymologie du nom Cetina n'a pas encore été déchiffrée de manière fiable. Certaines sources suggèrent que ce sont les premiers Croates qui lui ont donné son nom d'après la rivière Cetyini qui coule au sud de la Pologne, tandis que d'autres disent que son nom est beaucoup plus ancien et qu'il vient de la tribu Delmate qui l'appelait Kentona.

Les habitants de la Cetina ont quelque peu apprivoisé le lac Perucko jezero, créé artificiellement 25 kilomètres en aval de la source.

Après le lac, le cours de la Cetina passe par une région calcaire et traverse la plaine de Sinj en direction de la ville de Sinj. Il continue ensuite vers Garduna près de Trilj, entre dans un canyon et s'écoule vers le sud. Au-dessus du canyon se trouve la forteresse Nutjak, un nid d'aigle à la vue duquel ne pouvaient échapper les invités surprises. Il servait autrefois de protection contre les Turcs à l'ouest de la Cetina.

Dans le canyon, les rives sont plus proches et plus hautes et le fleuve est profond et lent. A Bisko, la Cetina tourne vers le sud-est, à Šestanovac son cours se tourne vers le sud, à Zadvarje il embrasse le Mosor et continue de s’écouler vers l’ouest. A Omiš, il se jette dans la mer Adriatique.

Outre le barrage de Peruča, il existe sur la Cetina 4 grands barrages, Orlovac, Đale, Zakučac et Kraljevac. De la Cetina on tire aussi l'eau de source du même nom.(Peruća, Zakučac)