Collection archeologique du Monastere Franciscain

La collection archéologique du monastère franciscain à Sinj fait partie des plus anciennes et des plus précieuses collections en Croatie. Elle fut fondée en 1860 grâce à la diligence et au zèle du père Ante Kostantin Matas, grand humaniste et réformateur, directeur du lycée classique franciscain de Sinj. Sa création fut initiée par la découverte de la tête d'Hercule dans la région de Čitluk, l'antique Aequum, un site archéologique exceptionnellement riche. La collection comprend des objets trouvés principalement dans la région de Sinj. En plus de la tête d'Hercule, la collection possède de nombreux objets précieux, comme par exemple la partie inférieure de la statue d'un empereur, dont on suppose qu'il s'agit de l'empereur Claude, car c'est justement lui qui a élevé Aequum au rang de colonie et a accordé aux résidents les mêmes droits que ceux des citoyens romains, ce dont témoigne le nom complet de la ville, Colonia Claudia Aequum. Parmi les objets précieux, on trouve aussi une statue de Diane et Lucifer, avec son socle de 172 cm, de nombreuses pierres tombales et inscriptions commémoratives, un autel, les restes d'une statue de la déesse Diane de Garduna, un relief représentant la Méduse, un relief de Diane et Bacchus, des pots en argile romains, des sesterces romains, une statue extraordinaire de la déesse Hécate, une grande inscription dans le marbre M. VALERIVS. F…, trois inscriptions des membres de la famille NAEVIVS (NAEVIENUS), qui étaient d'importants responsables à Aequum et l'autel DIIS MANIBUS. La collection conserve aussi des objets préhistoriques tels que des objets en bronze de Kaljica et des fragments de poteries, des couteaux et des flèches de pierre.

La collection ethnographique comprend des objets liés à la vie et aux coutûmes de la population de Sinj. Parmi ces objets, il convient de distinguer les costumes traditionnels magnifiquement préservés qui, grâce à leurs conditions de conservation, ont réussi à maintenir l'intensité de leurs couleurs d'origine. La collection de l'église comprend des  objets liturgiques en argent, parmi lesquels on remarquera ceux du gothique, tandis que la plus grande partie provient de l'époque baroque. Les peintures baroques ainsi que les vêtements sacerdotaux du 17eme et 18eme siècle ont aussi de la valeur.

La collection archéologique possède une importante collection numismatique avec des spécimens de la Grèce antique, de la république et l'empire romain, des spécimens byzantins, vénitiens, de la république de Dubrovnik, de l'argent bosnien et turc. Parmi les pièces de valeur, se trouvent 14 deniers d'argent de Sisak (des empereurs Dioclétien, Maximilien et Constantin Ier),  ainsi qu’une collection de pièces de Split, bagatini (13eme – 14eme siècles), qui fut trouvé à Trilj près de Sinj en 1962. Au cours des vingt dernières années, la collection a été enrichie par des pièces d'or et des talents d'argent édités lors de jubilés et venant du monde entier. Les exemplaires de verre antique ainsi que les nombreux objets de l'époque préhistorique sont aussi importants dans cette collection.