Eglise de la Vierge Miraculeuse de Sinj

Sereine et magnifique, son portail encadré par un relief en bronze du sculpteur Stipe Sikirica, l'église de la Vierge Miraculeuse de Sinj domine la place principale de la ville. Construite de 1699 à 1712, résistant aux guerres et aux tremblements de terre, endommagée à de nombreuses reprises, elle a conservé, jusqu'à aujourd'hui, son aspect d'origine.

L'emplacement central, dans l'église, de même que dans le cœur des habitants de Sinj, est occupé par l'icone de la Vierge Miraculeuse de Sinj. Elle fut peinte par un auteur inconnu au 15eme ou au 16eme siècle. Légèrement inclinée, les yeux baissés, elle veille fidèlement sur son peuple, depuis que, sous la menace de l'envahisseur turc, elle fut amenée de Rama dans la région de la Cetina, représentant un trésor et l'espoir le plus grand. Selon la légende, grâce à son intercession miraculeuse en 1715, elle a libéré Sinj de la domination des Turcs pour toujours.

En signe de reconnaissance, les habitants de Sinj ont couronné l'icone d'une couronne d'or sur laquelle on peut lire IN PERPETUUM CORONATA TRIUMPHAT – ANNO MDCCXV (A jamais couronnée de gloire – 1715). De nos jours, l'icone repose dans un cadre d'argent avec un relief de la forteresse de Sinj à l'arrière plan (œuvre du sculpteur Ante Jakič), orné des offrandes de fidèles.

 Outre celui de la Vierge Marie, dans l'église on peut trouver des autels dédiés à St-Joseph, St-François, St-Antoine, St-Nicolas Tavelić et Ste-Pauline.

Dans le presbytère, on remarquera l'autel en pierre, œuvre du sculpteur académique Kuzma Kovačić, de même que les vitraux du sculpteur académique Anton Vrlić. Au dessus du portail se trouvent des vitraux qui montrent l'Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie, les personnages de frère Pavao Vučković et St-Nicolas Tavelić et sur les parois latérales de la nef les évangélistes, le Bienheureux Alojzija Stepinac et le vénérable Ante Antić, tous œuvres du peintre académique Ivan Grgat. Une mosaïque et un vitrail représentant le couronnement de la Vierge Marie et le Christ sur la croix, œuvres du peintre académique Josip Botteri Dini, se trouvent derrière l'autel principal.

Un relief en bronze, œuvre de Kuzma Kovačić mettant en scène le personnage de la Vierge de Sinj couronnée de douze étoiles, même détail que sur le portail de l'église franciscaine à Šćita à Rama, se trouve dans le cloitre de l'église.

Le clocher actuel, avec ses quatre nouvelles cloches, haut de 43,5 mètres, a été achevé en 1927, sur l'emplacement de l'ancien de 1775 construit en grès, pierre de construction caractéristique de cette région.

En 1958, le nouvel orgue de la compagnie Franc Jenko de Ljubljana est béni. L'église fut consacrée en 2009 à l’occasion de la fête de l'Assomption avec son nouvel autel  et la statue de Notre-Dame dans la cour du monastère (œuvre du sculpteur académique Josip Marinović)