Flore et faune

Flore

La région de Sinj et ses environs appartiennet à deux zones de végétation: une zone subméditerranéenne avec de la végétation à feuilles caduques et une zone montagneuse (région de hêtres). Une grande partie des monts Svilaja et Dinara appartiennent à la zone montagneuse tandis que le reste de la région est recouvert de végétation subméditerranéenne à feuilles caduques.

Une vraie richesse réside dans les innombrables espèces de plantes médicinales et mellifères dont la nature a généreusement doté la région de la Cetina. Dans un paysage presque irréel, encouragés par l’air pur et nourris par les labyrinthes karstiques souterrains de la Cetina, poussent l’immortelle (Helichrysum italicum), la sauge (Salvia officinalis), la bruyère (Calluna vulgaris), le thym (Thymus serpyllum), le millepertuis (Hypericum perforatum).

Les abeilles de la Cetina bourdonnent activement et remplissent leurs nids de nectar sucré. Le miel de sauge et d’autres plantes médicinales aromatiques, ainsi que de nombreuses autres préparations, ont des valeurs curatives miraculeuses.

La flore clairsemée de la montagne est la préférée des troupeaux de moutons et de chèvres, gardés de main de maitre par les bergers sous le regard des chiens fidèles, ils arrachent leurs repas frugals sur les pentes escarpées. Ainsi, la région de la Cetina, grâce à ses généreuses plantes médicinales devient véritablement un pays tout sucre et tout miel.

Sur le plateau stérile, Vrdovo, vous pourrez trouver la banane plantain (Plantago major  L.), le sorbier des Alpes (Sorbus aria) et le cornouiller sauvage. Sur le mont Visoka, en plus de la bruyère et de la sauge, poussent l'odorante germandrée des montagnes (Teucrium montanum) qui „réveille les morts“ et l'épine noire (Prunus spinosa), si vous baissez les yeux vous pourrez aussi voir des asperges (Asparagus officinalis) riches en fer. Sur le mont Slivaja, rafraichissez-vous en mangeant des fraises des bois.

Préparez-vous une tisane à base de cynorhodon et de cornouilles, soignez-vous grâce à la mélisse (Melissa officinalis) dont le nom latin cache l'appelation grecque de l'abeille qui le lui rend fidèlement.

En automne et au printemps, regardez plus attentivement et ramassez de savoureuses chanterelles (Cantharellus cibarius) et des morilles (Morchella), connues aussi populairement sous le nom de céphalopodes.

La nature a offert à la région de la Cetina de merveilleux cadeaux qui n’attendent que d'être découverts et ramassés. Ramenez votre corps et votre esprit en parfaite harmonie en cueillant les fruits du jardin de Dieu.

Faune

En plus de la richesse de sa flore, la région de Cetina regorge de nombreuses espèces animales. Le fleuve Cetina et ses affluents représentent l'habitat de la truite fario (Salmo trutta m. fario), la truite arc-en-ciel (Oncorhynchus mykiss), la carpe (Cyprinus carpio) et le brochet (Esox lucius) ainsi que des espèces endémiques comme ukliva de la Cetina (Telestes ukliva), le denté de rivière (Salmo dentex), le Chondrostoma phoxinus, le goujon dalmate (Aulopyge hueglii), la loche dalmate (Cobitis dalmatina) et le chevesne illyrien (Squalius illyricus).

Il convient aussi de mentionner l'endémique „homme poisson“ (Proteus anguinus) qui peuple les grottes des cours d'eau souterrains d'Otok à Vedrin ainsi que dans le canyon sous Šestanovac.

A Sutina, les fleurs odorantes attirent de nombreux papillons comme le machaon (Papilio machaon), la piéride de l'aubépine (Aporia crataegi) et les espèces appartenant à la famille des piéridés (Pieridae), des nymphalidés (Nymphalidae), des satyrinae (Satyridae) et des lycénidés (Lycaenidae). La végétation variée, les arbustes, les cavités et les parois permettent à de nombreuses espèces d'oiseaux d'y nicher. Dans les falaises du canyon, niche  la bergeronnette des ruisseaux (Motacilla cinerea). Les forêts denses du canyon abritent le pic noir (Dryocopus martius). Dans la zone protégée des hauts plateaux rocheux, l'alouette lulu (Lullula arborea) et la perdrix bartavelle (Alectoris graeca) font leur nid dans l'herbe. Le faucon et la buse nichent au sommet des hauts pins.   

Les falaises abruptes de Rumin abritent différentes espèces d’oiseaux comme le grand corbeau (Corvus corax), le faucon crécelle (Falco tinnunculus) et le grand-duc (Bubo bubo). Sur les pentes escarpées au pied des falaises, nichent le traquet motteux (Oenanthe oenanthe) et la bartavelle (Alectoris graeca), tandis que dans les basses terres, dans les champs et les prés viennent les perdrix (Perdix perdix), la caille des blés (Coturnix coturnix) et le cochevis huppé (Galerida cristata). La mésange à longue queue (Aegithalos caudatus)  construit ses nids en forme de balle dans les saules le long de Rumin et sur les branches des chênes sont suspendus les nids en panier du loriot d'Europe (Oriolus oriolus). Sur les vieilles branches de chêne, on trouve aussi le pic épeiche (Dendrocopus major), tandis que le canard colvert (Anas platyrhnchos) se nourrit dans les eaux de la Rumin.

A la sortie du canyon de Sutina, là où l'érosion est forte et a créée des pentes sablonneuses, on peut trouver des canaux d'abeilles ou cette espèce élève ses petits. Dans les forêts épaisses de Sutina, son karst, son maquis et dans les plaines rocheuses, des mammifères comme le sanglier qui est un habitant permanent de cette région, de même que le renard (Vulpes vulpes), le lièvre (Lepus europaeus), la martre (Martes foina), le hérisson (Erinaceus concolor) et le blaireau (Meles meles) trouvent leur nourriture et un endroit pour élever leurs petits.

Dans les eaux de Sutina on peut trouver différents amphibiens comme le crapaud sonneur à ventre jaune, la grande grenouille verte et la salamandre tachetée. Les lacs peu profonds qui restent dans les creux du canyon pendant la saison sèche permettent la survie de la truite et des écrevisses. Parmis les serpents qui peuplent cette région, seule la vipère cornue (Vipera ammodytes) est dangeureuse pour l'homme, et en ce qui concerne les lézards, ceux que l'on peut voir le plus souvent sont les lézards des murailles dalmate (Podarcis melisellensis)  et les lézards des murailles commun.